Discours de mariage du témoin

Comment commencer un discours de mariage ?

Voilà ! Votre ami va se marier et il vous a fait l’honneur d’être son témoin. Mais c’est aussi une grande responsabilité. Et en tant que témoin, vous devez faire le fameux discours de mariage que tout le monde attend.

Alors commencer un discours de mariage ? Comment bien le préparer et comment le prononce ? Autant de questions à laquelle nous allons répondre.

À CONSULTER ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur la planification de mariage

Préparer son discours

En vous demandant de faire un discours pendant le mariage, les mariés vous ont confié une responsabilité importante. Pour montrer que vous êtes digne de cette confiance qui vous a été accordée, pensez à rédiger votre discours dans les trois à quatre semaines avant le jour J.

Comment commencer un discours de mariage ?

Vous pourrez ensuite l’apprendre par cœur pendant deux semaines pour que ça soit naturel une fois le moment venu. Mais vous pourrez bien sûr vous munir d’antisèches pendant le jour J pour éviter les longs moments de solitude pendant votre discours. N’ayez pas peur de vous entraîner devant le miroir si vous n’avez pas l’habitude de prendre la parole en public.

Avant le grand jour ou avant la réception, demandez au wedding planner à quel moment vous devez prendre la parole pour ne pas chambouler le programme. Si plusieurs personnes doivent prendre la parole, assurez-vous de connaître l’ordre de passage.

Commencer son discours 

Après les cliquetis traditionnels de verre, à vous la scène pour faire votre discours. Respirer un grand coup avant de vous lancer pour évacuer le stress. Commencer par faire une petite présentation de vous-même. Tout le monde n’est pas censé vous connaître dans un mariage.

Attention à ne pas trop vous étaler sur votre personne, n’oubliez pas que les mariés sont à l’honneur pour cette journée. Votre nom ainsi que votre place dans ce mariage et votre relation avec les mariés (meilleur ami ou membre de la famille) suffiront. Même si vous avez la parole, n’en abusez pas. Un bon discours dure généralement entre trois et cinq minutes. Pas plus.

Quel ton adopter pour un discours de mariage ?

La première partie de votre speech consiste à conceptualiser les événements. Mais comment le mener ? Adoptez un style dans lequel vous êtes parfaitement à l’aise.

Le speech humoristique

Si vous êtes le comique de la bande, ce style est parfait pour vous. L’avantage d’un speech humoristique, c’est qu’il permet à tout le monde de se détendre, de rire et de rajouter de la gaieté à l’évènement. Mais attention, le discours doit rester naturel, ne forcez pas les choses pour que cela reste un régal pour les oreilles des invités.

Vous pouvez commencer par faire un petit résumé des faits : « Voilà ! Tu as la corde au cou ! ». Ou pourquoi ne pas enchaîner avec des petits souvenirs : « Te voilà enfin devenu un homme respectable, pas comme celui que tu étais il y a quelques années avant de rencontrer (prénom de la mariée). Tu te souviens, à cette époque, tu passais ton temps à … ».

Une fois les anecdotes gênantes sorties (pas trop quand même, l’idée ce n’est pas de rire aux dépens des mariés), place aux vœux et félicitations qui s’imposent : « Mais nous sommes ici aujourd’hui pour célébrer l’amour… même si je perçois bien que ta vie avec (prénom de la mariée) sera plus qu’agréable, tu pourras toujours venir chez moi pour un match de foot… Encore félicitations en attendant le prochain match du (équipe préférée du marié) et bon courage à toi (prénom de la mariée) ». Mais attention aux histoires de mauvais goût. Des personnes âgées ainsi que des enfants seront également de la partie, vous risquez de les mettre mal à l’aise avec des blagues osées.

Le speech solennel

Certaines personnes veulent garder le côté solennel de la cérémonie pour le discours. L’inconvénient, c’est que c’est un style assez froid et impersonnel. Exit les petites anecdotes marrantes et place à une énumération des qualités du marié. En d’autres termes, on évite les petites histoires sans importance et on va directement au but.

Ex : « Je suis très heureux d’avoir participé à ce mariage… on se connait depuis … années et je sais que tu es un homme bien. Il ne faut pas s’étonner que (prénom de la mariée) en soit tombée sous le charme. C’est un homme loyal, courageux, intelligent… Alors je n’ai qu’une chose à vous dire : félicitations et nous vous souhaitons le meilleur pour l’avenir. »

Le speech émouvant

Ici, il n’est pas question de perdre du temps avec des anecdotes drôles ou de rester de marbre pour cet événement. On laisse parler les sentiments, quitte à verser quelques larmes. Ce type de discours c’est avant tout un résumé de la relation entre le mari é et son témoin. Le discours s’adresse directement au marié pour témoigner de l’importance de l’amitié mais de le rassurer sur le fait que le mariage n’y changera pas grand-chose.

Ex : « Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis (prénom du témoin), le meilleur ami et témoin du marié. (Prénom du marié) et moi, on se connait depuis les bancs de l’école. Il a toujours été le gros bras de la bande, toujours prêt à dégainer le poing à la moindre bagarre. Tout ça pour vous dire que c’est quelqu’un sur qui on peut compter dans les durs moments. Et j’espère que ce sera toujours le cas avec (prénom de la mariée) qui vient de gagner aujourd’hui pas seulement un mari, mais aussi un ami à vie…. Mais même si tu as maintenant la corde au cou, tu sais que tu pourras toujours compter sur moi comme j’ai pu le faire pendant toutes ces années. Encore une fois, félicitations …. ».

Bref, vous l’aurez compris, faire un discours de mariage n’est pas aussi difficile que cela, du moment que vous vous y préparer à temps. Un début bien ficelé vous permettra de capter rapidement l’attention des invités et donner le ton de votre discours. Subtilité, émotion, équilibre entre les propos sont le secret d’un bon discours de mariage.

Retour haut de page