Combien de mois à l'avance faut-il réserver son photographe de mariage ?

Quand faut-il réserver son photographe de mariage ?

Comme tout projet engendrant l’intervention de nombreux prestataires, le mariage implique de suivre une certaine chronologie et de respecter le planning habituel de ce type d’événement. Chaque prestataire doit faire l’objet d’un rigoureux suivi, les contraintes inhérentes à chaque métier étant différentes, pour tout un tas de raisons.

Le choix de son photographe de mariage fait partie des premières décisions à prendre quand on organise son union, et pour plusieurs raisons. Très généralement, la réservation d’un photographe de mariage doit être bouclée 18 mois avant la date prévue. Explications.

À CONSULTER ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur la planification de mariage

L’anticipation : primordiale dans le choix d’un photographe de mariage

Dans chaque corps de métier, il y a de grandes disparités en matière de tarification, mais aussi et surtout en termes de qualité du travail rendu. Les métiers artisanaux n’échappent pas à la règle, et plus particulièrement lorsqu’il s’agit de professions où l’expression artistique prend tout son sens : la photographie de mariage est évidemment concernée.

Combien de mois à l'avance faut-il réserver son photographe de mariage ?

Pour comprendre pourquoi il est absolument nécessaire d’anticiper au maximum son choix de photographe pour son futur mariage, il faut analyser comment les futurs mariés se décident pour tel ou tel prestataire. Plusieurs critères entrent en compte :

  • La notoriété du photographe (les futurs mariés se fient très souvent aux avis donnés par les anciens clients ou au bouche à oreilles)
  • Le type de photographies que propose le photographe, car tous les styles ne collent pas à toutes les sensibilités en matière d’image
  • Le tarif proposé et les services compris dans la prestation, car tout le monde n’a pas le même budget à consacrer aux photographies de mariage

Ces trois critères, différemment pondérés selon les affinités des futurs époux, amènent à se pencher sur un ou plusieurs prestataires susceptibles de répondre aux besoins exprimés. Au final, dans chaque typologie de photographe de mariage – notamment au niveau tarifaire – les mêmes prestataires se détachent des classements, et entrent en concurrence directe.

Dans la mesure où un photographe ne peut assurer qu’un unique mariage chaque week-end, son planning peut très vite se remplir, d’autant s’il est attractif financièrement et affiche une qualité photographique qui fait l’unanimité. Si beaucoup de wedding planners conseillent de s’y prendre au minimum un an avant la date de votre mariage, anticiper à 18 mois demeure le meilleur des conseils pour travailler avec le photographe de votre choix à coup sûr !

Il faut savoir qu’un excellent photographe de mariage prendra des réservations jusqu’à deux ans en avance sur son planning.

3 raisons qui rendent le photographe de mariage moins facilement accessible

Le métier de photographe de mariage est une branche particulière de la photographie. De nombreux artisans photographes pratiquent plusieurs disciplines de l’image, parfois avec beaucoup de talent : portrait, photographie scolaire, photo industrielle ou « corporate », packshot, photo architecturale… Mais il n’est pas rare que les meilleurs soient réellement spécialisés dans une unique discipline.

Les raisons d'anticiper le choix de son photographe de mariage

De cette spécialisation découlent 3 bonnes raisons qui font la rareté des excellents prestataires en matière de photo de mariage.

Raison n°1 : la saisonnalité

Si elle n’est pas totalement réelle (de plus en plus de futurs mariés décalent leur union sur l’automne voire l’hiver), la très grande majorité des mariages ont lieu au printemps et surtout durant la saison estivale.

Les gros week-ends comme celui du lundi de Pentecôte ont un vif succès, le jour férié offrant un week-end prolongé facilitant l’organisation de tout un chacun. Il faut donc largement anticiper ses décisions quand l’union sera célébré à une date clé du calendrier.

Raison n°2 : il ne travaille que les week-ends

Les mariages en semaine sont rarissimes, et quand ils arrivent, c’est généralement en très petit comité (mariages civiles), ne donnant que très rarement lieu à des photographies réalisées par un professionnel.

Usuellement, c’est le samedi qu’a lieu un mariage, ce qui limite à une prestation par semaine notre professionnel de l’image. Les meilleurs cumuleront donc au mieux une petite trentaine de prestations « Mariage » sur l’année ! S’ils exercent dans une région où la concurrence est faible, leur planning pourra très vite se retrouver booké d’une année sur l’autre, littéralement.

Raison n°3 : il travaille rarement seul

Les meilleurs photographes de mariage optent généralement pour un partenaire ou salarié, faisant office de second photographe (ou filmeur) durant la prestation, afin de s’assurer (et d’assurer à ses clients) qu’aucune photographie importante ne sera oubliée.

Le filmage, en plus de la photographie, demande souvent l'intervention d'une équipe de plusieurs personnes

C’est une pratique très courante, plus particulièrement sur les gros mariages de plus de 100 convives. Il faut donc, pour le photographe, prévoir suffisamment longtemps à l’avance dans son planning, l’intervention d’un ou plusieurs partenaires de prise de vue : une gestion d’équipe qui démultiplie les contraintes calendaires, notamment sur les gros événements.

Conclusion : réserver son photographe de mariage 18 mois avant la date !

Il n’est pas d’autres conseils possibles à vous donner si vous ne voulez pas vous retrouver avec un photographe de second zone qui risque de ne pas assurer convenablement ce qui va être le plus beau jour de votre vie : réservez votre photographe de mariage au moins 18 mois avant la date de votre union !

Si cela ne vous est pas possible, tentez tout de même de contacter ceux correspondant le mieux à vos attentes, mais ne soyez pas offusqués si vous essuyez quelques refus avant de tomber sur le bon prestataire.

Retour haut de page